AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Madison L. Gallagher
chicagoans
Messages : 38
Date d'inscription : 12/04/2018
Job : collégienne
Avatar : Millie Bobby Brown
Multicomptes : Rose Deverell
Copyright : baalsamine (avatar) - beylin (signa)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   Ven 20 Avr - 1:33


Been spending most our lives
Livin' in a gangsta's paradise

"Shiiiiiiiiiiiiiit..." A cet instant, ce tout juste instant Madision eut l'envie de s'encastrer la tête dans le mur pour sa connerie, mais pour le plus grand bonheur de son front, elle s'était plutôt adossée à ce dernier, essayant le plus possible de se fondre dans le décors. Bon, elle n'était pas non plus dans la plus grande des paniques, car dans le fond il s'agissait juste une bande de mecs chelous qui s'étaient ramenés et qui commençaient à papoter. C'est bien, ils étaient sociables, mais s'ils pouvaient être sociables plus loin cela aurait grandement arrangé la jeune fille. Chicago restait une grande ville, il existait plus d'un entrepôt abandonné n'est ce pas ? Et pourtant...

Madison expira, toujours contre son mur, cachée de cette bande de ploucs, regardant sa montre et se disant qu'il devait s'agir peut être d'abrutis venus acheter de la drogue ou une connerie dans le style, dans 10 minutes le bâtiment redeviendrait donc vide en bon décors de film qu'il devait être. Elle s'accroupit doucement, décidée à attendre, sachant bien que de toute manière s'enfuir en courant aurait été une très mauvaise idée. Elle était bien là, à l'étage, dans ce que avait été l'ancien bureau du dirlo, cachée, à l'abris, silencieuse, yup, pas la peine de se faire remarquer à vouloir faire n'importe quoi. Et pour avoir vu assez de films comme ça, l'adolescente fut assez maligne pour bien s'assurer que son portable était en silencieux.

Et pour faire passer le temps, elle tourna son attention sur ton appareil photo, le mettant lui aussi en silencieux, et visionnant gentiment ce qu'elle avait déjà réussi à filmer. Concentrée sur son écran, elle oublia presque les voix derrière elle, à peut être une dizaine de mètres. Ouais, elle avait de belles images, cela l'a fit sourire jusqu'à ce qu'un BANG ne la fasse manquer la crise cardiaque. "ESPÈCE DE FILS DE PUTE !" D'autres Bangs. Et si Madison connaissait ce bruit, elle arrêta aussitôt de prendre ses perturbateurs à la légère. Elle se fit violence, ferma les yeux et eut le réflexe de se faire aussi petite que possible, recroquevillant ses genoux vers elle et plaçant ses mains contre ses oreilles pour atténuer le boucan.

Spectatrice indirecte de ce règlement de comptes, Madison eut du mal à réaliser dans quelle galère elle s'était fourrée. Elle entendait les coups de feu, les insultes, les gémissements et de temps en temps des cris, mais elle ne voyait rien et il s'agissait surement de la meilleure des choses, ne rien voir, car il ne s'agissait pas d'une fiction, ce n'était pas des balles à blancs ni du faux sang. C'était putain de réel et quand bien même elle portait le nom Gallagher, elle n'était pas habituée à ces situations. Nan, tout ce que son héritage lui donna à cet instant fut de ne pas sombrer dans la panique, de ne pas hurler et de serrer suffisamment la mâchoire pour ne pas dévoiler sa présence.  

Elle resta comprimée contre son mur (son nouveau meilleur ami) et eut un soupir de soulagement en entendant les sirènes qui firent taire ces foutus Bangs. Madison leva les yeux au ciel, remerciant son ange gardien. Aussi elle souffla, puis doucement se redressa, le dos toujours collé au mur. Fixant ses pieds pour ne pas faire de bruit, elle longea le mur jusqu'à son angle, rejoignant ainsi le mur de façade qui menait à la ruelle. Ce changement de position lui permit de repérer le camion pompiers par la fenêtre, aka pas exactement ce qu'elle avait espéré. Elle se mordilla la lèvre inférieure et tourna son regard vers le reste de l’entrepôt, l'observant par la hauteur, par la fenêtre surplombant le reste de l’entrepôt. Elle  remarqua un des abrutis sans que lui ne la voit, ce dernier se trouvant juste à coté d'une des portes de sortie. L'homme en question avait arrêté de tirer, son arme était au sol et ses mains étaient toutes les deux plaquées contre sa jambe, il saignait, cela fit grimacer Madison. Pour ce qui était du reste, les perturbateurs semblaient surtout planqués derrière les piliers et autres décombres. Yup, elle restait dans de beaux draps, c'était son vieux qui allait être heureux de l'apprendre...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eibhleann O'Flaherty
paramedic
Messages : 168
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : James E. Gallagher, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   Dim 22 Avr - 22:48

Been spending most our lives
Livin' in a gangsta's paradise  
Madison & Eibhleann
"Look at the situation they got me facin' I can't live a normal life, I was raised by the street So I gotta be down with the hood team Too much television watching, got me chasing dreams I'm a educated fool with money on my mind Got my ten in my hand and a gleam in my eye I'm a loc'd out gangsta, set trippin' banger And my homies are down, so don't arouse my anger Fool, death ain't nothin' but a heart beat away I'm livin' life do or die, what can I say? I'm 23 now but will I live to see 24? The way things is going I don't know Tell me why are we so blind to see That the ones we hurt are you and me?  Keep spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise"

Une garde qui commençait à peine à l'heure du petit déjeuner avec une intervention durant laquelle votre première victime vous restitue l'intégralité de son bol alimentaire (essentiellement composé d'alcool) n'augurait jamais rien de bon. La mienne avait débuté comme ça et je dus tenir avec l'odeur et mes vêtements souillés jusqu'à notre retour à la caserne. Les infirmières des urgences du Chicago Med où nous avons déposé notre cargaison eurent un regard compatissant en me voyant ainsi. Elles aussi connaissaient ce genre de désagrément et sans doute plus fréquemment que moi. Une fois arrivée à la caserne je laissais à ma coéquipière le soin de remplir la paperasse pendant que j'allais prendre une douche. Je me regardai dans la glace des douches communes un instant et grimaçai. « Encore une belle journée qui commence...» fis-je en soupirant avant de me déshabiller pour prendre une douche express. On ne savait jamais dans combien de temps l'alarme allait se déclencher aussi j'avais pris l'habitude de ne pas lambiner sous le jet d'eau chaude trop longtemps.

Une fois mes vêtements sales expédiés dans le lave-linge je retournai dans la salle commune pour me prendre un café en espérant qu'il y ait encore un petit reste des pancakes du petit-déjeuner. Mes gloutons de collègues avaient pensé à moi et avaient réservé mon assiette. J'eus un petit sourire et leur adressai un remerciement à voix haute. J'eus cette fois suffisamment de temps pour terminer mon repas entre deux éternuements. Foutu printemps de merde ! La saison des pollens reprenait tout juste et ça commençait déjà à devenir le festival de "c'est n'importe quoi" au niveau de mon nez, ma gorge et mes yeux. Il fallait que je refasse un gros stock de mouchoirs en urgence. Sur cette pensée, l'alarme résonna dans toute la caserne et j'étais repartie avec April dans les rues de Chicago avec cette fois le renfort de l'équipe échelle pour un accident de la circulation. Peu de bobos et surtout pas de vomi à l'horizon. L'intervention se passa sans encombre, tant mieux.

«Amubulance 56, Homme à terre pour raison inconnue, 34th Nashville Avenue » fut le message qui nous envoya ma coéquipière et moi vers notre cinquième intervention de la journée. L'adresse indiquant une friche industrielle me fit tiquer une demie seconde. Le quartier était ciblé comme "chaud". Je traversai le garage pour me diriger vers notre véhicule d'intervention quand mon meilleur ami Bradley m'interpella en route. « Hey Ellie ! » Je me retournai vivement en haussant sourcil.  « Faites gaffe là-bas ! » Je hochai la tête, sûre de moi, nullement inquiète pour le moment. Je serai toujours à même de m'inquiéter une fois sur place de toute façon, inutile de s'en faire en avance pour rien. « T'inquiète ! Je suis la prudence incarnée» lui fis-je avec un sourire accompagné d'un clin d'oeil avant de reprendre mon chemin en trottinant vers l'ambulance estampillée du numéro cinquante-six.

Le trajet se fit plutôt en silence avec April, on savait qu'on s'embarquait dans un lieu où la loi des gangs faisait rage au quotidien et je ne serais pas surprise de trouver notre homme à terre blessé à l'arme blanche ou par balle. April se gara à l'adresse indiquée par le dispatch qui donnait sur un entrepôt délabré perdu au milieu d'autres. Je descendis de l'ambulance pour prendre ma trousse de secours et la mettre sur mon épaule. « Ouvre l'oeil. » fis-je à April avant d'entrer sur le terrain de l'entrepôt. Une fois les portes passées, la haute façade dévoila ce qui ressemblait à un vieil atelier mécanique. De la poussière flottait dans l'air, dessinant les rayons du soleil qui s'infiltraient là où la toiture était trouée. J'eus un mauvais pressentiment. Il y avait comme une odeur de brûlé qui couvrait celle de la poussière de terre. Cela sentait la poudre, j'en aurais mis ma main à couper. Je n'eus pas le temps de poursuivre plus avant mes investigations car je vis non loin de l'une des sorties de l'entrepôt notre fameux colis à emmener à l'hôpital.

J'aurais du mettre de la thune là-dessus, il s'agissait effectivement d'une blessure par balle. En approchant du blessé, je pris soin d'écarter avec mon pied le revolver qui jonchait le sol à portée de main. Je n'avais pas spécialement envie de revivre ma rencontre avec Asher avec ce parfait inconnu, une fois suffisait amplement. Concentrée sur Josh, j'entrepris d'effectuer les gestes et manoeuvres appris à l'Académie pour emballer le dit-monsieur et faire en sorte de déguerpir le plus vite possible. Je ne le sentais pas cet endroit, vraiment pas.  «LA GUERTA !! J'VAIS T'FUMER SALE FDP !!! » Je me figeai et restai interdite en entendant ces mots. Merde on n'étaient pas seules. Un échange pauvre dans la langue de Shakespeare dura dix secondes comme sonnant le début d'un nouveau 4 juillet avant l'heure. « Fuuuck ! » fis-je en me couchant le plus près du sol tout en continuant de soigner mon patient avant qu'il ne finisse de se vider de son sang. Les balles ricochaient dans tout l'entrepôt et l'une d'elle vint terminer sa course dans ma radio. L'impact m'envoya au sol et je ne pus retenir un hurlement de douleur. J'avais l'impression qu'on essayait d'enfoncer ma radio aussi profondément que possible dans ma clavicule. Couchée sur le dos en essayant de reprendre ma respiration, je vis alors le bureau de ce qui avait pu être par le passé celui occupé par la direction de l'entrepôt une tête brune. Je clignais des yeux en me redressant légèrement sur un coude, comme si les quelques centimètres gagnés suffiraient à éclaircir ma vue. Merde y'avait un môme là-haut. C'était la spatio-merde. Un regard sur le côté m'indiqua que Josh n'avait pas eu la même chance que moi, il n'y avait plus rien à faire pour lui. Quant à April, je la voyais ramper de son côté pour se mettre à l'abri. Considérant mes options je ne pouvais pas laisser le gamin (ou la gamine) là-haut. Dans un effort qui me parut surhumain, je me redressai et filai en me tenant l'épaule vers ce perchoir qui devait être à cet instant le lieu le plus sûr du bâtiment en ruines.

Je loupai la dernière marche et trébuchai pour m'écraser au sol dans un bruit sourd largement couvert par la fusillade en-dessous de nous. J'avais déjà fait mieux comme entrée. Je me mis à quatre pattes pour venir m'asseoir à côté de l'adolescente contre son mur. « Hiiiiii !» fis-je en forçant un sourire. « Moi c'est Ellie ! »




(c) Captain FreeBird


_________________

A life saved is always a win
"Won't you come see about me? I'll be alone, dancing you know it baby Tell me your troubles and doubts Giving me everything inside and out and Love's strange so real in the dark Think of the tender things that we were working on"


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Madison L. Gallagher
chicagoans
Messages : 38
Date d'inscription : 12/04/2018
Job : collégienne
Avatar : Millie Bobby Brown
Multicomptes : Rose Deverell
Copyright : baalsamine (avatar) - beylin (signa)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   Dim 22 Avr - 23:52


Been spending most our lives
Livin' in a gangsta's paradise

Madison ne fit pas dépasser son front trop longtemps, elle avait beau être aux premières loges, elle préféra se passer de ce spectacle. Et de retour accroupie, le dos au mur, la jeune fille décida de prendre son portable dans un moment de lucidité. Et si son réflexe ne fut pas forcément d'appeler les flics mais plutôt sa famille, elle en fut incapable. Pas de réseau... Forcément...

En train de rager contre son téléphone et à essayer de capter autrement, aka en changeant l'angle ou de position, Madison manqua une nouvelle crise cardiaque à l'arrivée de cette inconnue. "Putain !" Elle fixa ce qui semblait être une ambulancière droit dans les yeux et prit une belle seconde à lui répondre, juste le temps de virer son expression WTF de son visage et de comprendre qui, que, quoi, comment. "Madison." Bon c'était bien, maintenant elle n'était plus seule mais bon, bizarrement l'adolescente ne se sentait pas franchement rassurée pour autant, peut être était ce à cause de l'entrée en scène de la brunette. "Vous êtes venue vous cacher ou me sauver ?" Finit elle par demander, reprenant son souffle, regardant plutôt son téléphone (et s'acharnant toujours dessus) que la personne à ses cotés.

Et en bon réflexe de "quand on capte pas, bah on lève de bras", Madison leva donc bien le bras en essayant d'obtenir ne serait qu'une barre, juste une petite barre... Avec son avant bras qui n'était plus à couvert, l'adolescente ne réalisa pas sa connerie jusqu'à ce qu'une balle ne vienne se perdre dans la vitre puis dans l'écran son téléphone. Résultat Madison put contenir un cri mais ce dernier se transforma en un gémissement de "je respire plus, je bouge plus, je lâche tout, j'ai jamais autant relevé les épaules de ma vie et je réalise que je viens de manquer de perdre ma main" (un gémissement très explicite oui oui).

"J'vais bien !" Fut sa réaction suivante, bien qu'encore figée, Madison imita la statue encore un petit moment avant de tourner son regard vers sa pote de galère, ne captant pas encore que suite à l'impact le verre de son téléphone lui avait légèrement entaillé les doigts. "Hum..." Elle déglutit et décontracta légèrement ses épaules pour froncer les sourcils en voyant les mains ensanglantées de l'ambulancière, puis son épaule et finalement la radio. "Wow... Vous... hum... Vous allez bien hein ? Parce que vous avez du sang là... et là..." Madison la pointa du doigt et remarqua enfin que son propre index saignait ainsi que deux autres doigts. "... oookay..." Elle déglutit de nouveau et commença doucement à perdre ce calme uniquement conservé grâce au fait que l'adolescente avait jusqu'à maintenant eut du mal à croire à tout ça. Mais tout ceci était bien réel, dangereux et bien trop proche. Ses yeux commencèrent à s'humidifier bien qu'elle souffla longuement comme elle l'avait déjà fait pour maintenir son semblant de calme.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eibhleann O'Flaherty
paramedic
Messages : 168
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : James E. Gallagher, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   Sam 5 Mai - 10:01

Been spending most our lives
Livin' in a gangsta's paradise  
Madison & Eibhleann
"Look at the situation they got me facin' I can't live a normal life, I was raised by the street So I gotta be down with the hood team Too much television watching, got me chasing dreams I'm a educated fool with money on my mind Got my ten in my hand and a gleam in my eye I'm a loc'd out gangsta, set trippin' banger And my homies are down, so don't arouse my anger Fool, death ain't nothin' but a heart beat away I'm livin' life do or die, what can I say? I'm 23 now but will I live to see 24? The way things is going I don't know Tell me why are we so blind to see That the ones we hurt are you and me?  Keep spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise"

Pauvre môme j'avais dû lui causer une belle frayeur avec mon entrée fracassante. L'art et la manière de « bien » faire les choses. Son expression en avait dit long. Avec du recul la situation pouvait paraître très amusante mais là c'était définitivement trop tôt. « Enchantée Madison» fis-je avec une légère grimace. Tout en contrôlant ma respiration pour arriver à gérer ma douleur à la clavicule j'ajustais ma position contre le mur près de ma nouvelle compagne de fortune. Je tournai la tête pour voir si la petite brunette avait l'air blessée mais de ce que je pouvais voir de l'extérieur cela ne semblait pas être le cas. c'était déjà ça. La question de l'adolescente me tira un petit rire. « N'est-ce pas évident ? » répondis-je avant de soupirer en secouant doucement la tête. Au-dessous de nous les coups de feu continuaient de fuser par petits épisodes parfois accompagnés de cris indistincts. « Quand j'ai vu ta tête qui dépassait par la fenêtre je me suis dit que ce serait bien de te faire descendre de ton perchoir et de t'emmener en lieu sûr... Et j'en ai toujours l'intention, mais pour l'instant on va garder l'option cachette... » Je me demandais si April s'en sortait mieux que moi. Impossible de la joindre par radio, mon talkie était mort. Mais bordel que faisait la police ?

Je vis la petite avec son téléphone. Je me sentais bête d'avoir laissé le mien dans l'ambulance. Il devait bien se moquer de moi là-bas tiens ... Du coup je me demandais si c'était Madison qui avait appelé les secours. « Dis, c'est toi qui nous appelé ? » fis-je en désignant le smartphone d'un mouvement de tête. Parce que bon si c'était le cas, demander le renfort de la police n'aurait pas été un luxe. Mais voyant comment la petite brune s'embêtait pour trouver ne serait-ce qu'une barre de réseau j'éliminais rapidement cette éventualité. J'avais parlé un peu vite. Et tandis que j'espérais de tout coeur que son geste porte ses fruits je vis nos espoirs exploser en même temps que le téléphone et la fenêtre au-dessus de nous. Y'a vraiment des jours où il ne faudrait pas se lever et rester tranquillement sous la couette. Je rentrai la tête dans mes épaules comme si cela allait me protéger des éclats de verre qui venaient de nous pleuvoir dessus et comme nous étions dans un vieil entrepôt, nous n’avions pas la chance d’avoir du verre securit, celui qui se brise en petits carrés presque inoffensifs mais de la bonne vieille vitre d’antan. Avant que j’ai eu le temps de demander si la gamine avait eu quelque chose de cassé dans l’opération, elle me dit que tout allait bien.

Je fus un peu étonnée que la petite s’inquiète pour moi et quand elle parla de sang, j’eus un coup de stress et baissai tout de suite la tête pour une auto-inspection plus poussée. L’adrénaline m’aurait-elle fait oublier un petit détail pour le moins important de ma condition ? Je soupirai en constatant que non, pas de trou, ce sang sur mes fringues ne m’appartenait pas. Je n’avais que la clavicule en vrac à cause de mon talkie et de la balle qu’il avait reçu pour moi. « C’est pas l’mien » répondis-je à l’adolescente soulagée puis je remarquais ses doigts abîmés et la vis soudainement perdre ses moyens, comme un rideau qui tombait sur ses traits jusque là calme. « Hey ! » fis-je doucement pour attirer l’attention de Madison.  « ça va aller, okay ? » Ce n’était pas bien évident pour l’instant mais j’avais confiance. « On est bien planqué, et ils sont trop occupés à se foutre sur la gueule entre eux pour venir s’occuper de nous. » Du moins, je l’espérais.  «T’en fais pas, tant que je serai là, rien ne… rien d’autre ne pourra t’arriver » Je retirais mes gants usagers de l’autre victime et les jetai à côté de moi avant de prendre la main de la petite pour l’examiner.   De ma main libre, je fouillais dans une des poches de ma veste pour en sortir un sachet en plastique avec plusieurs items à l’intérieur. Je pris une compresse après l’avoir tirée de son emballage ainsi qu’une petite fiole de serum physiologique.  « T’inquiète, ça pique pas. » Après un léger nettoyage, je retirais doucement les quelques débris qui s’étaient glissé dans les petites entailles et rappuyait dessus. « C’est rien de grave, ne t’en fais pas. Je pense même qu’il n’y aura pas besoin de points de suture… Désolée darling, pas de sexy docteur aux urgences pour te recoudre au Med cette fois. » Je lui souris avant de lui faire un petit clin d'oeil. « Et si tu me disais ce que t'étais venue faire ici ? T'es pas censée être à l'école à une heure pareille ? »



(c) Captain FreeBird


_________________

A life saved is always a win
"Won't you come see about me? I'll be alone, dancing you know it baby Tell me your troubles and doubts Giving me everything inside and out and Love's strange so real in the dark Think of the tender things that we were working on"


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Madison L. Gallagher
chicagoans
Messages : 38
Date d'inscription : 12/04/2018
Job : collégienne
Avatar : Millie Bobby Brown
Multicomptes : Rose Deverell
Copyright : baalsamine (avatar) - beylin (signa)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   Jeu 10 Mai - 15:18


Been spending most our lives
Livin' in a gangsta's paradise

Madison détourna son regard pour la voir du coin de l'oeil à l'évidence dont elle parlait. Autant dire qu'elle ne préféra pas se prononcer, non pas qu'elle avait qu'elle avait déjà perdu la foi en l'humanité à son âge pour croire que la jeune femme était venu ici pour égoïstement se planquer plus qu'autre chose mais... Entre son arrivée en scène et son état... Disons que cela aurait pu se comprendre. Et à l'explication qui suivit, celle ci décrocha un mince sourire à l'adolescente, renforçant son idée que cette Ellie était peut être partie d'une bonne intention mais qu'elle restait une femme lambda, elle ne pouvait pas faire grand chose, Madison ne pouvait la blâmer. "Hein hein..."

Ce fut donc pas vraiment convaincue pour un sous que Madison continua ses affaires avec son portable, répondant un simple "Nope." à la question avant que le reste ne s’enchaîne et que RIP le portable.

"Cool..." Fut le seul mot que Madison trouva à dire en apprenant que le sang n'était pas celui de l'ambulancière, parce qu'autant il s'agissait d'une bonne nouvelle, autant cela restait du sang et non pas juste trois gouttes. Au hey, l'ado' regarda sa voisine et ne fut toujours pas franchement convaincue étant donné les coups de feu qui continuaient de résonner derrière elles. Et à la phrase "t'en fais pas tant que je suis là tu risques rien" Madison ne put s'empêcher d'en hausser un sourcil tellement cela sonnait réplique de film. "Vous dites ça pour me rassurer." Lâcha t'elle avant de la laisser s'occuper de ses doigts, toujours aussi spectique. Elle l'observa faire, renifla et grimaça un peu quand l'ambulancière retira les quelques débris. A la phrase suivante par contre, l'ado' retrouva une meilleure mine, cette fois ci bien amusée et laissant l'humour la calmer. "Merde... J'aurais plus qu'à simuler le malaise dans ce cas." Fit elle en entrant dans le jeu avant se repositionner un peu mieux contre le mur, fixant le mur en face d'elle avant de tourner son attention vers Ellie à la question. "Après midi club." Commença t'elle avant d'un peu mieux s'expliquer en allumant son appareil photo. "J'suis dans un club de cinéma si on veut, j'suis venue faire du repérage pour un film qu'on doit tourner avec mon groupe." Madison commença à regarder les quelques photos qu'elle avait pris avant que tout ne parte en un immense bordel et eut un léger sourire. Il fallait dire que se concentrer sur autre chose que la situation actuelle faisait bien, qu'il s'agisse de l'idée qu'un bel infirmier soit chargé de s'occuper d'elle ou ce film qu'elle prévoyait de faire. Elle se projetait, sur du positif, l'aidant à éviter la panique, à se détacher de la peur environnante. Finalement, Ellie n'était pas si mauvaise que ça pour ce qui était de mettre en confiance les gens, elle avait bien fait de poser la question, de changer de sujet sur quelque chose qui concernait l'ado, surtout qu'il s'agissait d'une passion, rendant la distraction que plus efficace. "Tu veux voir ?"   
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eibhleann O'Flaherty
paramedic
Messages : 168
Date d'inscription : 24/04/2016
Job : Ambulancière // Barmaid pour arrondir ses fins de mois
Côté coeur : Célibataire

Pseudo : Captain Freebird
Avatar : Anna Kendrick
Multicomptes : James E. Gallagher, Georgia MacFergus
Copyright : (c) maya05 pour l'avatar // gif tumblr maisjesaispuoù


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   Ven 18 Mai - 17:49

Been spending most our lives
Livin' in a gangsta's paradise  
Madison & Eibhleann
"Look at the situation they got me facin' I can't live a normal life, I was raised by the street So I gotta be down with the hood team Too much television watching, got me chasing dreams I'm a educated fool with money on my mind Got my ten in my hand and a gleam in my eye I'm a loc'd out gangsta, set trippin' banger And my homies are down, so don't arouse my anger Fool, death ain't nothin' but a heart beat away I'm livin' life do or die, what can I say? I'm 23 now but will I live to see 24? The way things is going I don't know Tell me why are we so blind to see That the ones we hurt are you and me?  Keep spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise"

Cette gamine n'était pas bête. Autant faire ce constat me redonnait foi en la jeunesse de cette ville, autant cela ne nous avançait guère. Tout au plus cela m'aiderait à ajuster mon discours par la suite si besoin. « Evidemment que je dis ça pour te rassurer. » fis-je en lui souriant. « Et même si tu es sceptique, ce que je peux tout à fait comprendre hein... Mais bon j'imagine que comme ce n'est pas ma première fois dans une situation pareille j'ai un petit avantage sur toi.» Je n'avais pas un abonnement non plus et je n'avais pas eu à chaque fois à prendre une balle dans l'intercom de ma radio. Mais en presque dix ans dans cette ambulance et dans ce quartier, j'avais vu et vécu des évènements similaires plus d'une fois. Cela aidait un peu. Quand la petite proposa de simuler un malaise pour avoir l'occasion de rencontrer le fameux sexy docteur du MED j'eus un nouveau sourire. Elle avait de la suite dans les idées vraiment. « Bon... Quand on sera sorties de là... J'pourrais ptèt t'arranger le coup... Mais vraiment parce que je suis sympa et parce qu'on passe une journée pas super...»

Ainsi la petite faisait partie d'une club dans son école et elle portait son intérêt sur le cinéma. Pour les besoins d'un film elle était venue visiter les lieux pour voir si le décor était exploitable. « Et les panneaux interdit, danger, défense d'entrer tout ça... Tu t'es pas dit que c'était pas une bonne idée de venir là mh? » Loin de moi l'idée de vouloir lui faire la morale mais comme j'étais partie du postulat qu'elle avait de la jugeotte... Je m'inclinais un peu vers elle pour regarder l'appareil photo que Madison venait d'allumer pour mieux voir l'écran. « Bah oui tant qu'à faire... Histoire de voir si ça valait vraiment le coup de risquer de braver les gangs du tierquar» Je n'y connaissais pas grand chose en photo mais ce que je voyais me plaisait. « Bon la photo et le cinéma ne sont pas mes domaines de prédilection mais je les trouve cool tes photos... Surtout celle... Nan pas celle là, celle d'avant... Ouiiii voilà celle là !! » Je faisais en sorte que la petite se concentre sur sur son appareil et ça avait l'air de marcher plutôt bien. « Il parle de quoi ton film ? Parce que pour venir dans un endroit pareil, ça doit pas être une comédie romantique. » Les coups de feu cessèrent enfin quelques instants après ma question.



(c) Captain FreeBird


_________________

A life saved is always a win
"Won't you come see about me? I'll be alone, dancing you know it baby Tell me your troubles and doubts Giving me everything inside and out and Love's strange so real in the dark Think of the tender things that we were working on"


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Madison L. Gallagher
chicagoans
Messages : 38
Date d'inscription : 12/04/2018
Job : collégienne
Avatar : Millie Bobby Brown
Multicomptes : Rose Deverell
Copyright : baalsamine (avatar) - beylin (signa)


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   Lun 25 Juin - 21:28


Been spending most our lives
Livin' in a gangsta's paradise

Alors comme ça il ne s'agissait pas d'une première, l’ambulancière était donc du genre à s'attirer des problèmes ? Et cela était censé être une bonne chose ? "C'est... pas rassurant." Lacha t'elle en réponse, pas franchement convaincue par cet avantage dont elle parlait.

Madi' n'aurait pas cru qu'Ellie irait lui proposer un deal de ce style concernant le cliché du doc' beau gosse, pour une adulte elle était cool, assez pour la faire rire, et dire qu'il y a deux ans l'adolescente parlait à peine aux étrangers, l'adolescence avait comme quoi du bon. "Yaay !" Et autant elle n'aimait pas les hôpitaux, autant elle devait avouer que ces derniers possédaient quelques avantages non négligeables.

"Les panneaux...? Euuuh..." Il fallait qu'elle se trouve une excuse et rapidement, la faisant entrer dans une réflexion très intense avant de réaliser que ouais nan, elle n'avait rien de crédible à sortir sous la main. Madison changea donc de stratégie et joua plutôt la carte de l'honnêteté. "Bon okay, j'les ai vu maaaaaiiiis, logiquement eux aussi auraient du les voir. Défense d'entrer, du coup personne ne rentre, j'pensais pas être un exemple. J'ai 13 ans j'ai plus d'excuses qu'eux pour désobéir aux panneaux nan ? En pleine crise ado' tout ça... C'est pas censée être moi l'adulte responsable du tas." Jamais elle n'aurait pu sortir un tel baratinage à son père et espérer pour que ça passe, mais Ellie avait l'air cool, pas trop le style à lui faire la moral donc bon... Autant essayer.

Bon que cette excuse ou pas, Madison laissa son appareil photo être une belle diversion, que ce soit pour la situation ou pour éviter que la morale ne dure trop longtemps. "Bien sur que ça valait le coup..." Glissa t'elle tout en faisant défiler les photos, revenant en arrière quand Ellie commenta sa préférée, faisant sourire Madi'. "Jl'aime bien aussi, la lumière est cool."

Et à la question concernant le film, Mad' releva le regard pour réfléchir à la bonne façon de résumer leur truc, ce dernier étant totalement tiré par les cheveux. "Euuuuh, c'est l'histoire d'un gars qui trouve un chapeau, genre haut de forme et euuh c'est pas son chapeau du coup, c'est celui d'un autre, d'un vieux, mais genre le vieux il a pas toute sa tête et il raconte qu'il a enterré un trésor quelque part à Chicago, genre tout l'héritage de sa famille s'y trouve, et que ses idiots de petits enfants étaient censé suivre son jeu de piste pour retrouver le trésor, sauf qu'ils sont cons et préfèrent mettre le papy à l'asile, ils pensent que cette histoire est rien d'autre que des conneries. Mais notre personnage lui se dit qu'il a rien à perdre et relève le défi pour trouver le trésor... Ouais, en gros c'est ça..." Madison tourna le regard du point qu'elle avait fixé le temps de résumer tout ça et fronça doucement les sourcils, étonnée du calme. "Hum..." Elle ne bougea pas et préféra chuchoter. "Tu crois qu'ils ont fini de s’entre-tuer ?" Etant donné ce qui était advenu de son portable, l'ado' n'était pas très très enthousiaste à l'idée de quitter cette cachette. "On... reste là hein ? On attend d'entendre les sirènes de la police pas vrai ?" Demanda t'elle, les traits un peu tirés, sa nervosité revenant au grand galop à l'idée qu'elle devrait potentiellement bouger de là, quitter cette bulle qu'elle s'était faite dans ce bureau pour revenir à la réalité du reste de l'entrepôt.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Been spending most our lives Livin' in a gangsta's paradise | ft. Ellie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pistols do not win wars, but they save the lives of the men who do
» Born to kill all lives...
» Livin' la vida loca [Apollo] HOT.
» 03. The bus stops at the crossroad of our lives.
» She lives in you....|Jaisus ! =)|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Call 911 Now ! :: Chicago :: Les mystères de l'Ouest-